Mots-clés

, , , , , , , , , ,

Spectacle pluridisciplinaire pour petits et grands, réalisé par Cécile Fraysse de la compagnie AMK,  Paradeisos, nous invite à une immersion dans une possible terre promise où harmonie et paix se rencontrent dans notre relation à la terre, aux autres et à nous-mêmes.

cheval

Appel pour un écosystème harmonieux

A l’heure de la COP21, après les attentats perpétrés au Bataclan, à Bamako et ailleurs, au vu de la montée des exacerbations citoyennes, Paradeisos propose une vision d’un monde pacifié empli de plénitude. Sur la scène, face à de sublimes paysages islandais, une danseuse évolue tout en grâce portée par les bruissements de la nature et les chants envoûtants de Lauter. Des mots d’enfants s’y superposent : « je me suis inventé une fable pour un pays fécond », « je me suis découvert un songe à créer ». Autant de paroles qui mettent en exergue leurs espérances d’un pays propice au bonheur, où tout un chacun se meut dans le respect de son environnement et de son entourage.

 

Le Paradis, c’est les autres

Cécile Fraysse, l’instigatrice du spectacle, l’affirme, à l’instar des enfants : « Le Paradis, c’est les autres ». Il suffit de contempler la nature sauvage et d’observer l’instinct grégaire des animaux. Les enfants nous le rappellent : « J’aime bien bavarder avec mes copains », « j’aime bien jouer avec mes copines ». Etre là, échanger avec l’autre dans la bienveillance, se sentir relié à son voisin via un fil invisible, aller et venir en toute liberté de mouvement. Paradeisos, c’est aussi cela : susciter en nous le désir de semer des graines en vue du bien commun, de les partager, de les faire fructifier, avec la pleine conscience que notre terre est notre patrimoine commun et qu’il nous appartient d’en prendre soin pour le transmettre aux générations futures. L’art de la compagnie réside à la fois dans cette capacité à évoquer tout en finesse et en délicatesse, des thèmes essentiels propres au devenir de nos sociétés et ce, en mettant sur le devant de la scène les enfants, avenir même de celles-ci. Pourquoi, plutôt que d’avoir une vision alarmiste du devenir de notre monde, ne changerions-nous pas notre regard de manière constructive, enclins à la joie de vivre communicative de la compagnie AMK?

Inspiration

Inspirée par la philosophe Séverine Auffret et son livre Aspects du paradis, Cécile Fraysse recourt aux personnages des huldufolks, ces êtres de la famille des elfes, pour faire le lien entre le monde de la nature et le monde des humains. Car pour elle, la notion de paradis terrestre tient avant tout dans la qualité de la relation que nous entretenons avec l’Autre : nature ou personne humaine. Avis à bon entendeur !

Prochaines représentations en janvier 2016 à la Ferme du Buisson, scène nationale de Marne-La-Vallée (77).

http://www.compagnieamk.com/#!cie-amk/c139r